Parc de l'orangerie et pavillon joséphine

Histoire de Parc de l'orangerie et pavillon joséphine à Strasbourg

Du XVIIIe siècle à nos jours, le parc de l'Orangerie demeure la promenade favorite des strasbourgeois, séduits par son pittoresque parc à l'anglaise complété d'un zoo très populaire et d'un bowling.

La Pavillon Joséphine, hommage aux séjours strasbourgeois de l'Impératrice

En complément d'un parc d'allées classiques à la française dessiné en 1692, l'architecte Valentin Boudhors élève le bâtiment de l'Orangerie entre 1804 et 1807.

Il s'agissait pour la Ville d'abriter dignement l'important reliquat de la collection d'orangers réunie par le comte Jean-Régnier III de Hanau-Lichtenberg pour l'agrément des fameux jardins attenants à son château de Bouxwiller, plantes exotiques confisquée par la Convention en 1793. En souvenir des séjours de l'impératrice Joséphine de Beauharnais à Strasbourg, on donna son nom à l'orangerie. Le bâtiment, qui a été victime d'un incendie en 1968, a été reconstruit à l'identique. Les deux sphinges affrontées encadrant l'entrée proviennent des jardins du château Klinglin d'Illkirch réaménagé au XVIIIe siècle.

Un parc à l'anglaise, un zoo et un bowling au centre du quartier européen

Sous l'influence de deux maires ouverts aux influences d'Outre-Manche, Jean Frédéric de Turckheim puis Georges Frédéric Schutzenberger, le site prend des allures de jardin paysager romantique à l'anglaise par la création d'allées sinueuses autour de plantations savamment "désordonnées", à l'image de la nature elle-même.

L'exposition d'Industrie et d'artisanat qui se tient à l'Orangerie en 1895 occasionne un doublement de la superficie du parc qui est progressivement meublé de pittoresques maisons à colombage -le Buerehiesel-, de folies -comme le temple de l'Amour-, de pièces d'eau, ponts, fontaines. Deux statues, sont à signaler : la traditionnelle Gaenseliesel, et le poétique Puits voleur installé par Patrick Bailly-Maître-Grand en 1994.

Le zoo est implanté à l'ouest du parc, à proximité du bowling qui remplace un restaurant plus ancien.

Contenu éditorial Monument Tracker ©

Localisation de Parc de l'orangerie et pavillon joséphine

Guide Strasbourg

Retrouvez tous les endroits à visiter sur Strasbourg en téléchargeant l'application gratuite Monument Tracker World Guide et 120 autres villes

245