Amsterdam

Amsterdam-bann-mt

 

 Top 10 des monuments de Amsterdam

L’équipe de Monument Tracker a sélectionné une liste de monuments disponibles dans l’application Monument Tracker Amsterdam.

rembrandt-statue

Place Rembrandt

(place Rembrandt) En 1655 fut construite la Regulierspoort (porte Regulier) qui se révéla inutile en raison de la construction d’une autre porte plus décentrée. La Regulierspoort fut remplacée en 1668 par une place appelée la Reguliersplein, où on plaça une balance publique. Le marché aux produits laitiers ayant été transférée sur cette place en 1669, elle prit le nom de Botermarkt (marché au beurre) et ce n’est qu’en 1852 qu’elle prit son nom actuel en raison de la statue en fonte de Rembrandt placée en son centre, oeuvre du sculpteur Louis Royer. Cette place pittoresque et animée, entourée de cafés et d’hôtels, dont le café Schiller et le café De Kroon, attire de nombreux touristes.

national-state-museum-amst

National State Museum

Il se compose d’un obélisque de travertin de 22 m, dressé en hommage aux morts de la seconde guerre mondiale ; il est flanqué de deux lions, symboles de la Hollande. Les victimes sont représentées enchaînées sous une croix. Dans un mur placé derrière l’obélisque, sont insérées des urnes contenant de la terre des provinces de Hollande et des anciennes colonies hollandaises. C’est un lieu de commémoration le 4 mai, jour de l’armistice, et un lieu de rencontre..

 

ann-frank-statue

Maison d’Ann Franck

C’est un des lieux les plus visités d’Amsterdam : on y découvre la partie de la maison où ont vécu, cachés, Anne Franck et sa famille ainsi qu’une autre famille, de 1942 à 1944, aidés par des employés de la petite entreprise développée par Otto Franck. Quand les nazis découvrirent la cachette, tous les occupants furent envoyés dans des camps de concentration et ils y moururent peu avant la fin de la guerre, sauf Otto Franck qui vécut jusqu’en 1980. C’est un lieu émouvant, surtout si on a lu le journal d’Anne Franck, et qui invite à méditer sur la capacité de destruction de l’homme en général et sur la folie des nazis en particulier..

stedelijk-museum-Municipal-Museum

Stedelijk Museum

Il y a un fort contraste entre l’extérieur, de style néo-renaissance, construit en 1895 par Weissman, et l’intérieur très moderne. Ce musée d’art moderne sera encore une fois partiellement fermé en 2011 pour restauration. Il contient des peintures de Chagall (le violoniste, Autoportrait aux 7 doigts, la femme enceinte), de Picasso (Femme nue devant un jardin), de nombreuses peintures de Malevitch, une chambre peinte par Karel Appel, des oeuvres de Braque, Cézanne, Mondrian. Mais les collections changent constamment pour permettre à des artistes contemporains d’être présentés ; certaines oeuvres parfois extrêmes ne plaisent pas nécessairement à tout le monde.

munt-tower

 

Tour Munttoren

(Tour de la monnaie) Construite en 1490, elle défendait la Regulierspoort, porte faisant partie de l’enceinte médiévale. Après l’incendie de 1618, de la tour il ne resta que la base octogonale que Hendrick de Keyser utilisa pour construire en 1619 une tour en bois, baroque. Le carillon fut ajouté en 1699. La tour prit le nom actuel après qu’elle ait abrité un moment l’administration de la Monnaie quand, en 1672, les troupes de Louis XIV vinrent assiéger la ville.

waag-city-gate

 

Porte Waag

(La Balance) C’est la plus ancienne porte faisant partie des murailles médiévales, qui ait survécu ; sa construction date de 1488. Elle est située sur la place du Nieuwmarkt où à une certaine époque eurent lieu des exécutions publiques. A la porte fut ajoutée une balance publique servant d’abord à peser les canons et les ancres, puis les marchandises. Puis la porte devint successivement le siège de corporations (maçons, peintres, sculpteurs, chirurgiens…), de musées, d’un tribunal, des pompiers…. Elle abrite actuellement un café-restaurant avec terrasse. Le premier étage, non utilisé, possède encore plusieurs anciennes salles de corporations avec leurs décorations. Les chirurgiens y avaient même installé une salle d’opérations.

 

Découvrez l’histoire des monuments d’ Amsterdam avec Monument Tracker

Présentation

Avec Monument Tracker Amsterdam amusez vous enfin à découvrir les trésors de la ville de Amsterdam :
Chasse au trésor, réalité augmentée, quiz, circuits, carnet de voyage, bande dessinée, reconstitution des sites disparus, carte postale, push.

Cette nouvelle application vous entrainera dans un tourbillon d’amusement et challengera votre culture générale.

« Mes enfants ont adoré, ce sont eux qui nous ont fait découvrir Amsterdam » P.L.
« Moi qui n’ai pas d’enfant, je me suis pris au jeu » X.H.
« Il y a des fonctions pour toute la famille, on se cultive c’est un régal » C.B.
« C’est bien fait, exhaustif et pertinent» S.B.
« Je n’imaginais pas pouvoir en apprendre autant aussi facilement » F.T.
« Lorsqu un site me plaît j’ai maintenant en direct live l’histoire et les anecdotes » M.C.
« je suis fan, je les collectionne au cours de mes voyages » V.T.

Lauréat européen pour la création et l’innovation dans la valorisation du patrimoine, il n’y a pas plus exhaustif que Monument Tracker

Partenaire du Centre des Monuments Nationaux (CMN) pour la sauvegarde des monuments en péril

Les plus

– version offline pour les départs à l’étranger
– personnalisation de l’appli avec ses propres photos et fonctions de partage
– animation bande dessinée
– géolocalisation et push : les monuments se révèlent au fil de votre promenade à Amsterdam
– ergonomie et convivialité
– tous les monuments et sites de la ville documentés
– quiz pour tester ses connaissances et devenir ambassadeur de Amsterdam
– reconstitution des sites en ruines ou disparus avec l’overlay

 

Téléchargez votre version

  

Fonctionnalités intégrées à l’application

Quizz

icone-quizz

Circuits

icone-circuit

Concours Photo

icone-photo

Audio Guide

icone-audio-guide

Téléchargez

  

Haarlem Amsterdamse Poort

Cette porte faisait partie des douze portes des fortifications de la ville et donnait accès à la route vers Amsterdam. Elle été construite en 1355, puis restaurée aux XVe puis au XVIIIe s., mais en respectant l’architecture originelle. Les Espagnols assiégèrent la ville pendant sept mois, entre 1572 et 1573, au moment où les Hollandais luttaient pour leur indépendance. Quand la ville fut prise, les troupes du duc d’Albe massacrèrent pratiquement toute la population..