Budapest

Budapest-bann-mt

 

Budapest et ses monuments dans votre poche avec Monument Tracker

Présentation

Avec Monument Tracker Budapest amusez vous enfin à découvrir les trésors de la ville de Budapest :
Chasse au trésor, réalité augmentée, quiz, circuits, carnet de voyage, bande dessinée, reconstitution des sites disparus, carte postale, push.

Cette nouvelle application vous entrainera dans un tourbillon d’amusement et challengera votre culture générale.

« Mes enfants ont adoré, ce sont eux qui nous ont fait découvrir Budapest » P.L.
« Moi qui n’ai pas d’enfant, je me suis pris au jeu » X.H.
« Il y a des fonctions pour toute la famille, on se cultive c’est un régal » C.B.
« C’est bien fait, exhaustif et pertinent» S.B.
« Je n’imaginais pas pouvoir en apprendre autant aussi facilement » F.T.
« Lorsqu un site me plaît j’ai maintenant en direct live l’histoire et les anecdotes » M.C.
« je suis fan, je les collectionne au cours de mes voyages » V.T.

Lauréat européen pour la création et l’innovation dans la valorisation du patrimoine, il n’y a pas plus exhaustif que Monument Tracker

Partenaire du Centre des Monuments Nationaux (CMN) pour la sauvegarde des monuments en péril

Les plus

– version offline pour les départs à l’étranger
– personnalisation de l’appli avec ses propres photos et fonctions de partage
– animation bande dessinée
– géolocalisation et push : les monuments se révèlent au fil de votre promenade à Budapest
– ergonomie et convivialité
– tous les monuments et sites de la ville documentés
– quiz pour tester ses connaissances et devenir ambassadeur de Budapest
– reconstitution des sites en ruines ou disparus avec l’overlay

 

Téléchargez votre version

  

 

 Top 10 des monuments de Budapest

L’équipe de Monument Tracker a sélectionné une liste de monuments disponibles dans l’application Monument Tracker Budapest.

buda-castle-royal-palace

Musée d’Histoire de Buda

Dans le plus ancien site archéologique de la Hongrie, à Vértesszölös, à 60 km de Budapest, on a trouvé des outils datant du paléolithique primitif, ainsi que l’os occipital d’un hominidé vieux de 350000 ans. Jusqu’à l’arrivée des Romains au premier siècle, qui fondèrent la province de Pannonie, ainsi que la ville d’Aquincum, on ne sait rien de la population primitive de la Hongrie, sinon qu’il y eut des Celtes et des Scythes. Après la chute de Rome, d’innombrables invasions se succédèrent : les Huns d’Attila, les Goths, les Lombards, les Avars, les Bulgares, les Slaves, les Gépides, les Francs. A la fin du IXe s. enfin, les Magyars, peuple nomade en provenance des environs de l’Oural et parlant une langue finno-ougrienne, y établit d’abord une principauté, puis un royaume christianisé, dirigé de 900 à 1301 par la dynastie des Árpád. Une invasion mongole dévastatrice et les efforts nécessaires pour les repousser eurent pour effet de diminuer le pouvoir des Árpád et certaines contrées furent perdues.

budapest-museum-of-fine-arts

Musée des Arts Décoratifs

Ce musée de style Art Nouveau a été construit entre 1893 et 1896 sur les plans de Gyula Pártos et ídön Lechner. C’est un édifice plein de fantaisie : ce qui frappe d’abord est le toit vert et or, couvert de tuiles et céramiques de Zsolnay, le dôme allongé, la lanterne qui par sa couleur et sa forme ressort particulièrement, les décorations du faîte et des extrémités du toit. Sont également remarquables les formes des fenêtres, leur répartition variée, la couleur différente de leur encadrement mais en harmonie avec la couleur de la façade, les dessins typiques hongrois sur la façade. Tout n’est qu’émerveillement. Après avoir pénétré dans le musée, on arrive dans un bâtiment central magnifique : une grande verrière permet d’admirer son architecture inspirée de l’art indien.

kossuth-square-in-front-of-museum-of-ethnography

Musée d’Ethnographie

Le grand bâtiment qui héberge le musée a été construit en 1896 par Alajos Hauszmann pour le ministère de la justice. Il combine à la fois un style néo-classique, et des éléments renaissance et baroque. Le bossage du rez-de-chaussée est de style renaissance, alors que le fronton, les colonnes corinthiennes qui le soutiennent et les nombreuses colonnes ioniques de la façade sont de style classique ; le haut du palais, avec ses deux tours et ses nombreuses statues et décorations est de style baroque. Ce style historiciste ou éclectique était en vogue au XIXe siècle.

museum-of-applied-arts-in-budapest

Musée des Beaux Arts

En 1870, l’Etat a acheté la collection d’objets d’art de la famille Esterhazy, fondant ainsi le musée des Beaux Arts. Il ne disposa d’un lieu d’exposition convenable qu’à partir de 1906, date à laquelle fut terminé l’édifice néoclassique, nuancé de renaissance italienne, construit sur les plans de Fülöp Herzog et Albert Schickedanz. Ce musée dédié à l’art européen non hongrois est très riche. Il possède deux départements d’archéologie : l’Art Egyptien et les Antiquités Classiques grecques, romaines, coptes, étrusques et cypriotes. Le reste est surtout consacré à la peinture, mais il y a de nombreuses sculptures réparties dans tout le musée..

st-matthias-catholic-church-in-budapest

Eglise Matthias

Elle a été construite en 1015 dans le style roman, mais reconstruite dans le style gothique flamboyant au milieu du XIIIe siècle par Bela IV. Son nom exact est  » église de Notre Dame de l’Assomption « , mais on l’appelle église Matthias du prénom de Matthias Corvin, souverain très populaire qui régna de 1458 à 1490 et qui ordonna l’embellissement de l’église et la reconstruction de la grande tour. Durant l’occupation turque, elle fut transformée en mosquée après suppression de toutes les décorations intérieures ; elle subit également des dommages lors de la reconquête. Elle fut reconstruite dans le style baroque par les jésuites, mais fut endommagée à nouveau en 1723.

st-stephen-basilica-in-budapest

Basilique Saint Etienne

Elle a été construite de 1851 à 1905 par trois architectes successifs dont le premier fut József Hild : il en dessina les plans dans le style néo-classique. A sa mort, en 1867, Miklós Ybl prit le relais et comme la coupole s’effondra en 1868 à cause de l’insuffisance des fondations, il dut refaire des fondations plus profondes en raison de la proximité du fleuve et reconstruire une coupole et les autres parties démolies. Le style néo-renaissance qu’il utilisa ne nuisit pas à l’harmonie de l’ensemble, car les deux styles sont voisins. Enfin József Kauser termina le travail après la mort de Miklós Ybl en 1891. Cette basilique de dimensions imposantes ( 84 m de long, 55 m de large, 96 m de hauteur ) peut accueillir 8500 fidèles.

szechenyi-medicinal-thermal-baths-and-spa

Bains Széchényi

Ce bel édifice néo-baroque a été construit entre 1909 et 1913 par Gyözö Cziegler et Ede Dvorzsák. Les deux sources qui alimentent les bains, découvertes en 1879, sont les plus chaudes de Budapest : près de 75°. L’eau est très riche en calcium, magnésium, sodium, sulfate, bicarbonate, et ses indications sont arthrose, problèmes musculaires, troubles nerveux. Il y a 3 piscines extérieures dans lesquelles l’eau est à une température comprise entre 27° et 38°, et 15 bassins intérieurs dont la température est de 27°. Il y a bien sûr sauna, bains à bulles de toutes sortes et on peut se soumettre à tous types de massages.

vajdahunyad-castle

Château de Vajdahunyad

Il a été construit sur les plans d’Ignác Alpár entre 1896 et 1908 à l’occasion des festivités du millénaire : 1896 représentait le millénaire de l’arrivée des Magyars dans la plaine des Carpates. Ce château est une sorte de jouet : l’architecte a voulu faire une synthèse de tous les styles de châteaux construits en Hongrie, et plus particulièrement du château de Hunyad en Transylvanie, aujourd’hui en Roumanie. Le château de Hunyad avait été construit par Charles I de Hongrie, d’abord dans un but défensif ; il fut ensuite affiné pour en faire une résidence agréable.

Fonctionnalités intégrées à l’application

Quizz

icone-quizz

Circuits

icone-circuit

Concours Photo

icone-photo

Audio Guide

icone-audio-guide

Téléchargez