Retrouvez nos applis
 

New York

ny-bann

 

New York et ses monuments dans votre poche avec Monument Tracker

Présentation

Avec Monument Tracker New York amusez vous enfin à découvrir les trésors de la ville de New York :
Chasse au trésor, réalité augmentée, quiz, circuits, carnet de voyage, bande dessinée, reconstitution des sites disparus, carte postale, push.

Cette nouvelle application vous entrainera dans un tourbillon d’amusement et challengera votre culture générale.

« Mes enfants ont adoré, ce sont eux qui nous ont fait découvrir New York » P.L.
« Moi qui n’ai pas d’enfant, je me suis pris au jeu » X.H.
« Il y a des fonctions pour toute la famille, on se cultive c’est un régal » C.B.
« C’est bien fait, exhaustif et pertinent» S.B.
« Je n’imaginais pas pouvoir en apprendre autant aussi facilement » F.T.
« Lorsqu un site me plaît j’ai maintenant en direct live l’histoire et les anecdotes » M.C.
« je suis fan, je les collectionne au cours de mes voyages » V.T.

Lauréat européen pour la création et l’innovation dans la valorisation du patrimoine, il n’y a pas plus exhaustif que Monument Tracker

Partenaire du Centre des Monuments Nationaux (CMN) pour la sauvegarde des monuments en péril

Les plus

– version offline pour les départs à l’étranger
– personnalisation de l’appli avec ses propres photos et fonctions de partage
– animation bande dessinée
– géolocalisation et push : les monuments se révèlent au fil de votre promenade à New York
– ergonomie et convivialité
– tous les monuments et sites de la ville documentés
– quiz pour tester ses connaissances et devenir ambassadeur de New York
– reconstitution des sites en ruines ou disparus avec l’overlay

 

Téléchargez votre version

  

 

 Top 10 des monuments de New York

L’équipe de Monument Tracker a sélectionné une liste de monuments disponibles dans l’application Monument Tracker New York.

brooklyn-bridge

Brooklyn Bridge

Reliant Manhattan à Brooklyn, il est l’un des plus fameux, plus long et plus anciens ponts suspendus. Imaginé par John Roebling qui mourut d’un accident au début du chantier, il fut construit entre 1867 et 1883 par son fils qui s’y blessa grièvement et qui en confia l’achèvement à sa femme. De nombreux ouvriers y laissèrent la vie ainsi que des visiteurs pris de panique. Barnum en démontra la solidité en y produisant son cirque. Roebling le construisit 6 fois plus solide que prévu ce qui permit au pont de résister jusqu’à aujourd’hui. Long de 2 kilomètres, il s’étire entre deux tours de pierre ornées d’arcs en ogives. Autrefois utilisé par des trains et tramways, il est aujourd’hui restreint aux automobiles, cyclistes et piétons sur 2 niveaux séparés.

central-park

Central Park

Central Park: il est l’un des plus célèbres parcs au monde et fut aménagé en 1873 par Frederick Law Olmsted et Calvert Vaux. De forme rectangulaire, il couvre 341 hectares (4 km x 0,8). Il est connu pour son immense pelouse (Great Lawn), ses forêts d’ormes et ses quatre lacs artificiels : « le Réservoir » et sa fameuse piste pour trotter, « The Lake » navigable en été et patinable en hiver, « Harlem Meer » plus arboré et « The Pond » plus serein. Le seul bâtiment est « Le Belvédère » occupé par l’Observatoire Météorologique. On y trouve aussi le célèbre Strawberry Fields à la mémoire de John Lennon. Plus de 300 espèces d’animaux y habitent ainsi que 18 personnes. On y trouve 31 sculptures dont un véritable obélisque (« Cleopatra’s Needle ») offert par l’Egypte.

central-station

Gare Grand Central

Gare Grand Central : la plus grande gare du monde, de style Beaux Arts, fut construite en 1913 par les architectes Reed & Stern et Warren & Wetmore lorsque les trains électriques remplacèrent ceux à vapeur. Des gares antérieures, elle conserve l’impressionnante verrière qui couvre les voies (1871) et la façade de la 42° rue (1900) avec son immense horloge et les sculptures de Jules Felix Coutan représentant Hermès, Mercure et Minerve. La gare fut remodelée en 1998 et le magnifique plafond constellé retrouva sa splendeur. Le hall Vanderbilt est régulièrement utilisé pour des événements et la gare, également station de métro, est un véritable centre commercial et une icone du cinéma américain

empire-state-building

Empire State Building

Immeuble Empire State : monument emblématique de l’état de New York (Etat de l’Empire), il date de 1931, mesure 381 mètres (448 avec l’antenne ajoutée en 1952), compte 102 étages et 1860 marches. Le plus spectaculaire est sa vue panoramique à 360° et ses 73 ascenseurs ultrarapides. S’il a perdu son titre de plus haut gratte-ciel du monde, il a cependant retrouvé la première place à NY suite à la destruction du World Trade Center. De style art déco, cette oeuvre de William Lamb, illuminée au gré des célébrations nationales, est un grand protagoniste du cinéma américain : rappelez vous King Kong !

flatiron

Flat Iron Building

Immeuble du Fer à repasser : oeuvre de Daniel Burnham datée de 1902, ce bâtiment est connu pour sa forme extravagante assimilée à un fer à repasser, dont la pointe n’atteint pas deux mètres. Il fut édifié en briques vernies sur une structure d’acier innovante pour l’époque, dans un style inspiré des beaux arts français. Il mesure 87 mètres de haut, comporte 22 étages et abrite principalement des bureaux, dont celui, fictif, du héros de « l’Homme Araignée ».

guggenheim-nyc

Solomon R. Guggenheim Museum

Il fut construit en 1959 par Frank Lloyd Wright pour la Fondation Guggenheim dont il est le plus célèbre musée. Son architecture toute en rondeurs est en contradiction avec les célèbres gratte-ciel new-yorkais et un véritable défi à l’heure d’exposer les chefs d’oeuvres qu’il contient, dont il ne présente d’ailleurs pas plus de 3%. La visite s’effectue depuis l’étage supérieur à travers une rampe qui se déroule en spirale autour d’un puits de lumière couvert par une verrière. Il existe aujourd’hui 8 musées Guggenheim dans le monde et une galerie à Soho.

lincoln-center

Lincoln Center of Performing Arts

Lincoln Center : complexe architectural et culturel impulsé par Rockefeller, il forme l’une des plus grandes concentrations d’institutions artistiques du monde. Sur un total de 6,6 hectares sont regroupées, entre autres installations, 7 prestigieuses salles de spectacle dont les plus connues sont le Metropolitan Opera (Harrison 1966, 3.900 places), l’Avery Fisher Hall (siège de l’orchestre Philarmonique de NY réalisé par Abramovitz en 1962 d’une capacité de 2.738 places), l’Alice Tully Hall (1.096 places pour la musique de chambre, conçu par Bellushi en 1969) et le Théâtre David Koch (réalisé par Johnson & Burgee en 1964 qui abrite les sièges du NY City Ballet et de la NY City Opera).

rockefeller-center

Rockefeller Center

Centre Rockefeller : véritable ville comme le souhaitait la famille Rockefeller, fondatrice, le centre compte 19 édifices à usage professionnel, commercial et récréatif. Il fut construit entre 1930 et 1939 en pleine Dépression puis encore agrandi après guerre. Conçus par de nombreux artistes, dans un style plutôt art déco, il est agrémenté de nombreuses places et jardins constamment renouvelés, de statues monumentales (dont l’Atlas de Lee Lawrie et le Prométhée de Paul Manship) et de reliefs, sculptures, mosaïques et fresques qui illustrent la fonction des bâtiments et l’internationalité du site. Depuis 1936, la Rockefeller Plaza se transforme chaque hiver en patinoire et chaque année est érigé un immense sapin de Noel. On y trouve la fameuse salle de ventes aux enchères Christie’s…

saint-patrick-s-church

Eglise Saint Patrick

Cathédrale Saint-Patrick : oeuvre de James Renwick Jr, cette église catholique de style gothique est la plus grande des Etats Unis. Sa construction initiée en 1853, interrompue par la Guerre de Sécession ne s’acheva qu’en 1878. Ses grandes dimensions (183 mètres de long, 84 de large et 101 de haut – immense nef pouvant accueillir 2500 personnes) se trouvent minimisées par les colossaux gratte-ciels qui l’entourent. Sa magnifique décoration intérieure est caractérisée par l’emploi de marbres et de vitraux. De nombreux religieux y sont enterrés, dont trois en processus de canonisation. Elle honore Saint Patrick, patron des Irlandais, qui depuis 1766 célèbrent le 17 mars une grande parade dans la 5ème avenue.

statue-of-liberty

Statue de la liberté

Statue de la Liberté: oeuvre de Frédéric Bartholdi et Gustave Eiffel, achevée en 1886, elle fut offerte par la France à l’occasion du premier centenaire de l’indépendance américaine (4 juillet 1776). Haute de 46 mètres (93 avec le socle), elle est constituée de lames de cuivre rivetées sur une structure métallique et repose sur un piédestal de pierre et une base en forme d’étoile. Elle représente une femme drapée qui brandit une torche dans sa main droite et la déclaration d’indépendance dans sa main gauche. Sur sa tête, une couronne évoque les sept continents. A ses pieds, des chaines brisées symbolisent la liberté. Véritable emblème national, elle se dresse fièrement à l’entrée du port de New York, à proximité de la célèbre île d’Ellis où débarquaient les immigrants. Depuis le 11 septembre 2001, les visites sont limitées au socle-musée et les mesures de sécurité draconiennes.

times-square

Time Square

Times Square: le « carrefour du monde » tire son nom du NY Times qui y installa ses bureaux en 1904. Lieu de rassemblement, elle accueille les principales célébrations du pays dont la nouvelle année où un ballon lumineux est lâché pour un dernier compte à rebours. Pour fêter la fin de la seconde guerre mondiale et le passage du millénaire, elle regroupa plus de 2 millions de personnes. Particulièrement animée au début du XX° siècle de part sa haute concentration en lieux de spectacles, elle tomba en disgrâce pendant la Grande Dépression lorsque les sex-shops remplacèrent les théâtres. Heureusement réhabilitée dans les années 90, elle est caractérisée par ses enseignes lumineuses, ses magasins gigantesques et son incessante activité.

wall-street

Wall Street

Ce gratte-ciel de bureaux de 71 étages et 282 mètres de haut fut construit en 1930 par Severance et Matsui pour la Banque de Manhattan dans le cadre de la course à la plus haute tour du monde, titre qu’il ne conserva que deux mois. Il fut racheté et restauré par Donald Trump en 1996 et en prit le nom. Il se distingue par sa toiture pyramidale couverte de cuivre et terminée par une flèche gothique, endommagée par un accident d’avion en 1946 puis rénovée.

washington-square

Washington Square

Populaire lieu de promenade et point de départ de la célèbre 5° Avenue, il est situé dans le non moins célèbre Greenwich Village. Il fut aménagé en 1826 sur un ancien cimetière autrefois excentré où reposent encore des milliers d’indigents et de victimes de la fièvre jaune. Il est symbolisé par l’Arc de Washington, oeuvre de Stanford White réalisée en marbre en 1895 en remplacement d’un plâtre érigé six ans plus tôt pour commémorer le centenaire de la présidence de Washington. Pratiquement entièrement pavé, il est agrémenté d’une fontaine, de parterres fleuris, d’aires infantiles et de tables pour jouer aux échecs. On y trouve une statue de Garibaldi offerte par l’Italie en 1888, signée Giovanni Turini. Proche de l’Université (NYU), il est très fréquenté par les étudiants. Anecdote : en 1961, les chanteurs populaires d’après guerre sont devenus indésirables et ont été vigoureusement expulsés du parc (« la chasse aux beatniks »).

Fonctionnalités intégrées à l’application

Quizz

icone-quizz

Circuits

icone-circuit

Concours Photo

icone-photo

Audio Guide

icone-audio-guide

Téléchargez