Histoire de Église saint-thomas à Strasbourg

L'église Saint-Thomas, un bel exemple de l'art gothique alsacien

Ce magnifique ensemble gothique se signale par un bâti occidental austère, surmonté d’une tour-porche massive. Sa toiture imposante couvre d’un seul tenant la nef centrale et les bas-côtés, qui sont de même hauteur. La construction s’est échelonnée du XIIIau XIVsiècle, mais le site accueillait dès le VIIsiècle l’un des premiers monastères de la ville. Liée aux origines de la communauté chrétienne strasbourgeoise, Saint-Thomas est aussi le berceau du protestantisme local : on y célèbre en 1524 le premier culte luthérien et le réformateur et humaniste Martin Bucer en devint le pasteur en 1531.

Le tombeau du maréchal de Saxe, chef-d'oeuvre de l’art funéraire baroque du XVIIIe siècle

L’église abrite le tombeau du maréchal Maurice de Saxe (1696-1750) : militaire allemand passé au service de la France, il avait remporté les victoires de Fontenoy (1745) et de Rocourt (1746). À sa mort, Louis XV souhaitait l’honorer en lui édifiant un tombeau digne de ses succès. Mais le maréchal de Saxe était un étranger, protestant de surcroît : impossible dans ces conditions de l’inhumer dans la basilique Saint-Denis, comme le roi en avait exprimé le vœu. On pensa alors à Strasbourg…

L’imposant mausolée, œuvre du sculpteur Pigalle, montre le maréchal de Saxe descendant vers son tombeau tandis qu’une jeune femme en pleurs, allégorie de la France, tente en vain de le retenir.
L’orgue de tribune, daté de 1741, a été loué par Wolfgang Amadeus Mozart qui y donna un concert en 1778.

Contenu éditorial Monument Tracker ©

Localisation de Église saint-thomas

Guide Strasbourg

Retrouvez tous les endroits à visiter sur Strasbourg en téléchargeant l'application gratuite Monument Tracker World Guide et 120 autres villes

245