La grande cathédrale (grossmünster)

Histoire de La grande cathédrale (grossmünster) à Zurich

Cette église est importante pour son histoire. À partir de 1519, le prêtre Ulrich Zwingli y prêcha le protestantisme et parvint à faire adopter la Réforme par le Canton de Zurich, qui fut ainsi le premier canton protestant. Il partit ensuite pour répandre le protestantisme à travers la Suisse. Heinrich Bullinger poursuivit son travail à Zurich après sa mort en 1531. Sous l’empereur Dioclétien (244-311), les martyrs Felix et Regula, ainsi que leur serviteur Exuperantius, furent décapités sur l’ancienne île du Limmat, là où se trouve aujourd’hui la « Wasserkirche » (église de l’eau), pour s’être convertis au catholicisme. Leurs tombes, longtemps oubliées, furent, selon la légende, redécouvertes par Charlemagne, qui fit ériger un monastère et un lieu de culte sur l’île. Puis, entre 1100 et 1220 on construisit la première version du Grossmünster, dans le style roman. Par la suite, l’église subit d’innombrables transformations, et elle est actuellement assez décevante : ces immenses chapeaux coniques de 1787 qui coiffent les deux tours romane, n’ont vraiment rien d’esthétique. L’ensemble a maintenant un style indéfini et l’intérieur a été dépouillé de tous ses ornements initiaux et de toutes les décorations de style baroque ajoutées par la suite. Dans la crypte, plus intéressante, il y a d’anciennes fresques pâlies et une sculpture de Charlemagne assis. L’église contient de beaux vitraux d’Augusto Giacometti (1933) et de Sigmar Polke (2006), et de belles fresques dans la chapelle « Zwölfbotenkapelle ».

Contenu éditorial Monument Tracker ©

Localisation de La grande cathédrale (grossmünster)

Guide Zurich

Retrouvez tous les endroits à visiter sur Zurich en téléchargeant l'application gratuite Monument Tracker World Guide et 120 autres villes

245