Histoire de melbourne

Histoire de Histoire de melbourne à Melbourne

Les débuts de la colonisation : L’Australie est habitée depuis environ 35000 années. A l’arrivée des Européens, il y avait, dans le sud et le centre de l’actuel état de Victoria, environ 2000 aborigènes divisés en 5 tribus de chasseurs-cueilleurs : Woiwurrung, Boonwurrung, Wathaurrung, Daungwurrung, Dja DjaWrung, qui se répartissaient suivant deux groupes de langues apparentées. Les environs de Melbourne étaient un lieu de rencontre entre les tribus de la nation Kulin, et une source vitale de nourriture et d’eau.

Le colonel David Collins établit une première implantation dans la baie de Sullivan en 1803, mais les ressources étant insuffisantes, il quitta les lieux et s’établit en Tasmanie. 

Les Anglais ne revinrent qu’en 1835, avec John Batman qui explora ce qui est aujourd’hui Melbourne et qui affirma avoir négocié un achat de 2400 km2 de terres avec 8 anciens de la tribu woiwurrung. Les Anglais revinrent quelques mois plus tard et s’y installèrent. Le gouverneur de l’état de Nouvelle Galles du Sud fit établir le premier plan de la future ville, désigné par the Hoddle Grid. En 1837, la première poste fut ouverte.

Entre 1836 et 1842, les aborigènes furent dépossédés de leurs terrains par les colonisateurs européens ; en 1844, 675 d’entre eux vivaient dans des conditions misérables dans des camps de Melbourne. En 1836 Melbourne fut déclarée capitale du district de Port Phillip de la colonie de Nouvelle Galles du Sud. En 1839, les autorités avaient nommé 5 protecteurs des aborigènes de Port Phillip, mais leur action fut annulée par des lois favorables aux européens. En 1845, 240 riches Européens détenaient tous les terrains environnants et ainsi se constitua une riche caste, économiquement et politiquement puissante, qui devait se perpétuer dans les générations à venir.

En 1851, le district de Port Philippe agrandi, devint la colonie séparée de Victoria avec Melbourne pour capitale.

 

La Ruée vers l’Or : La découverte d’or dans l’état de Victoria en 1851 déclencha une ruée vers l’or. La ville de Melbourne, qui était la seule à offrir des services dans la région et à avoir un port, en profita, et eut un développement fulgurant. En quelques mois, la population passa de 25000 à 40000 habitants ; en 1865, Melbourne avait dépassé Sidney en nombre d’habitants. Il vint de nombreux Irlandais, Allemands et Chinois, ce qui se traduisit par le développement de bidonvilles et d’un camp de tentes sur la rive sud de la Yarra. Les Chinois commencèrent à développer Chinatown.

La rébellion Euréka de 1854, qui opposa les mineurs et les forces de l’ordre, causa la mort d’une trentaine de mineurs. La population appuya fortement les rebelles, ce qui se traduisit par l’amélioration du sort des mineurs, des paysans, des artisans et des ouvriers.

La richesse tirée de la prospection minière de l’or, eut pour conséquence la construction d’édifices publics et privés. Dans les années 50 et 60, on construisit le Parlement et l’Edifice du Trésor. La délinquance ayant augmenté avec les aventuriers attirés par la ruée vers l’or, il fallut agrandir la prison existante dans des proportions importantes ; on développa donc la Old Melbourne Gaol, ainsi que les Victoria Barracks, casernes pour les troupes nécessaires au maintient de l’ordre. On construisit aussi la Bibliothèque de l’Etat, l’Université de Melbourne, le nouvel Office Général des Postes, le Maison de la Douane, la Cathédrale Saint Patrick.

On aménagea des banlieues suivant un plan en damier, avec de grands boulevards radiaux, et des parcs. Ces banlieues furent rapidement remplies de petites maisons mitoyennes, de villas, de manoirs ; des rues commerçantes se développèrent. Des établissements financiers s’installèrent rapidement : Royal Mint (monnaie), Stock Exchange (bourse, 1861), banques multiples. Le sport se développa : Cricket Club (1855), Australian Football Club (1859), Yarra Rowing Club (1861).

Melbourne continua à se développer même après la ruée vers l’or : exploitation des mines d’or, exportation de la laine, développement de l’industrie protégée par des taxes douanières fortes. Elle développa des lignes de chemins de fer, entreprit de nouvelles constructions dans les années 70 : Supreme CourtGovernment HouseQueen Victoria Market. La ville se remplit de magasins, de bureaux, d’ateliers, d’entrepôts, de banques, d’hôtels, de beaux immeubles.

Ascension et chute : Dans les années 80, la facilité d’obtenir un crédit incita de nombreux financiers à développer la construction de manière folle. Melbourne fut alors la ville la plus riche au monde. Il y eut l’exposition internationale de 1880 qui se déroula dans l’Exhibition Building construit pour cette exposition. En 1881, on installa la lumière électrique dans le Marché de l’Est, le téléphone se développa. En 1885 la première ligne du tramway par câble fut installée. On accéléra la construction d’immeubles commerciaux, de Coffee Palaces (hôtels qui ne servaient pas d’alcool), de maisons contigües identiques, de manoirs somptueux. La construction d’édifices très hauts entraîna le développement des ascenseurs. Les fêtes du centenaire de Melbourne engendrèrent la construction d’hôtels de grand luxe, dont Federal Hotel et Palace Hotel dans la Bourke Street.

Il s’ensuivit un crash sévère dans les années 90 : 16 banques locales firent faillite, 133 compagnies furent mises en liquidation, des sociétés de construction s’écroulèrent. Pendant 10 ans, il n’y eut plus de constructions.

 

Melbourne capitale : En 1901 fut créée la Fédération Australienne ; son gouvernement s’installa à Melbourne. La première session du parlement eut lieu dans le Royal Exhibition Building. Le parlement se déplaça ensuite dans le Victorian Parliament House jusqu’en 1927, puis se transféra à Canberra. Le Gouverneur Général de l’Australie résida dans le Government House jusqu’en 1930 et des institutions nationales restèrent un certain temps à Melbourne. 

 

L’après-guerre : Après la seconde guerre mondiale, Melbourne se développa rapidement, sous l’impulsion de l’immigration massive. En 1958, la hauteur maximale des immeubles fut augmentée, ce qui permit la construction de hauts gratte-ciels dont le premier fut ICI House et on construisit le premier Mall : Chadstone Shopping Center. On démolit de nombreux immeubles, parmi lesquels de beaux immeubles, pour construire du neuf. Tout un patrimoine a ainsi disparu. En raison de la cherté des loyers du centre, de nombreux habitants allèrent se loger dans les banlieues, ce qui amena un trafic important en ville. Jusqu’en 1970, de nombreuses compagnies financières vinrent s’installer à Melbourne. Puis elles choisirent plutôt Sidney. La ville connut un certain temps un déclin, mais à partir de 1992, une municipalité dynamique multiplia les travaux publics et chercha à promouvoir le tourisme, en développant notamment le tourisme sportif (Australian Grand Prix). A cette époque, on construisit le Melbourne Museum, Federation Square, the Melbourne Exhibition and Convention Centre, Crown Casino et le CityLink à péage.

Depuis cette période, la ville a connu une augmentation constante de la population et de l’offre de travail. Il y eut beaucoup d’investissements étrangers dans l’industrie et la propriété. De nombreux quartiers furent améliorés (Southbank, Port Melbournen Melbourne docklands, South Wharf). Bientôt la ville étendue atteignit les 5 millions d’habitants. La crise de 2008 n’eut pas un impact aussi important sur Melbourne que sur d’autres villes australiennes.

Contenu éditorial Monument Tracker ©

Localisation de Histoire de melbourne

Guide Melbourne

Retrouvez tous les endroits à visiter sur Melbourne en téléchargeant l'application gratuite Monument Tracker World Guide et 120 autres villes

245