Basée à Cannes, la startup Monument Tracker exploite le filon du e-tourisme et référence sur une application 120 destinations dans le monde entier.

Une alternative au traditionnel guide touristique papier. Voilà ce que propose Guidea, l’application créée par la startup cannoise Monument Tracker. La solution qui s’appelait encore il y a peu World Monument Tracker a bénéficié d’un important lifting et se présente depuis cet été dans une nouvelle version plus moderne. «Nous avons réalisé une mise à jour complète sur l’ergonomie, le graphisme, les fonctionnalités» explique Jean Astolfi, co-fondateur de la startup aux côtés de Jean-Jacques Lottermoser et Claire Boucau. Monument Tracker a aussi choisi de faire appel à un nouveau venu, Georges, un avatar à quatre pattes à l’allure « so british ».  «C’est le e-concierge de l’appli, un chatbot multilingue =, qui répond aux questions des utilisateurs et adresse des conseils. En optant pour un chien, nous voulions donner un petit côté décalé à l’appli car pour le reste, c’est du contenu sérieux.»

Guidea compile en effet des informations sur 120 villes à travers le monde. «Ces données ont été recueillies par nos soins ou en partenariat avec les destinations elles-mêmes» explique le dirigeant. Point d’intérêts à ne pas manquer, activités, musées, sélection d’hôtels, de restaurants et de commerces, shows et événements public ou privés, au total plus de 20.000 lieux référencés et décrits dans cette imposante base de données. «Tout cela géolocalisé, selon la position de l’utilisateur» qui n’a plus qu’à se laisser guider au fil de sa balade. Grâce à des algorithmes, l’avatar Georges apprendra à connaître son « maître » et sélectionnera les activités qui lui correspondent le mieux commente La Tribune.

image

Plus d’un million d’utilisateurs

Londres, Rome, Berlin, New York, San Francisco, Rio, Pékin, Tokyo, Séoul, c’est un véritable tour de Monde que propose Georges. «Nous avons choisi les destinations les plus touristiques, les plus connues et où il y a le plus de choses à voir» note Jean Astolfi. Il suffit pour ça de choisir sa destination et d’opter ensuite pour une version d’essai gratuite ou une offre premium à 2,99€. Pour les globe-trotters invétérés, la startup propose un pack 120 villes à 9,99€. «Guidea s’adresse aux voyageurs qui ont envie de découvrir différemment les destinations, sans guide papier, mais peut aussi convenir à des locaux qui ne connaissent pas forcément ce qu’il y a autour d’eux » souligne le co-fondateur, qui travaille avec une équipe de huit personnes du côté du Space Camp, à Cannes.

Monument Tracker revendique plus de 1,1 million d’utilisateurs sur l’application Guidea, «à 60 % étrangers». Un chiffre conséquent qui s’explique en partie par le business model de l’entreprise, qui vend la licence de son produit en marque blanche à des offices de tourisme, métropoles et autres opérateurs touristiques soucieux de promouvoir leur destination. Agrégation de contenus et création d’applications mobiles personnalisées, la startup a très tôt flairé le filon du e-tourisme. «On apporte la techno et eux le contenu» indique Jean Astolfi, dont l’objectif va consister désormais à multiplier le nombre de téléchargements pour faire en sorte que Georges devienne l’indispensable compagnon d’un maximum de voyageurs.